Assemblée générale 2020

Association of European Printing Museums

Compte rendu de l’assemblée générale annuelle 2020

L’assemblée générale annuelle s’est tenue en ligne le 7 septembre 2020.

L’invitation, envoyée le 23 août 2020, comprenait l’accès en ligne à tous les documents et informations nécessaires à la préparation de l’assemblée générale.

1. Liste des membres présent

Conseil d’administrations: Alan Marshall (président), Patrick Goossens (Letter-Kunde, Belgique) trésorier et secrétaire par intérim, Joseph Belletante (Musée de l’imprimerie et de la communication graphique, Lyon, France), Pascal Fulacher (Atelier du livre d’art et de l’estampe, France), Robert Clerebaut (Belgique), Frédéric Terrier (Les mille univers, Bourges, France). Excusé: Guy Hutsebaut (Plantin-Moretus Museum, Belgique).

Membres ordinaires:  Zahra Benkass (Atelier-Musée de l’imprimerie, Malesherbes, France), Jurgen Bönig (Allemagne), Joost Depuydt (Plantin-Moretus Museum, Antwerp, Belgique), Thomas Gravemaker (LetterpressAmsterdam, Amsterdam, Pays-Bas), Monika Jakobs (Kulturhuef, Grevenmachher, Luxembourg [qui a indiqué qu’elle n’avait pas pu avoir accès aux documents avant la réunion et qu’elle s’abstiendrait donc de voter]), Sophie Kloetzlen (Espace Gutenberg, Strasbourg, France), Elia Koumi (Museum of Typography, Chania, Grèce), Martyn Kramek (Book Art Museum, Lodz, Pologne), Indra Kupferschmid (HBKsaar, Saarbrücken, Allemagne), Marie Kympers (Industriemuseum, Ghent, Belgique), Bernard Langlois (Amis du Musée de l’imprimerie et de la communication graphique, Lyon, France), May Tove Nyrud (Norsk Grafisk Museum, Stavanger, Norvège), Susanne Richter (Museum für Druckkunst, Leipzig, Allemagne), Jadwiga Tryzno (Book Art Museum, Lodz, Pologne), Steen Rønnow (Vingaards Officin – Bogtrykmuseet Viborg, Viborg, Danmark), Inga Surgunte (National Library of Latvia, Riga, Lettonie).

Excusé: Stefan Soltek (Klingspor Museum, Offenbach, Allemagne), Catherine Dixon (Central Lettering Record, Central Saint Martins (UAL), Londre, Royaume-Unis).

La réunion a été présidée par Alan Marshall.

2. Approbation du procès-verbal de la dernière assemblée générale annuelle

En l’absence de toute objection et avec une abstention, le procès-verbal est approuvé.

3. Rapport du président

Conférence annuelle 2019

La conférence annuelle est l’une des principales activités de l’AEPM et permet aux membres de se réunir pour discuter de questions d’intérêt commun. Chaque année, elle est accueillie par un musée dans un pays différent. En 2019, elle a été organisée par le Musée national des cartes à jouer de Turnhout (Belgique) avec le soutien du Conseil municipal, et a rassemblé 69 participants de 16 pays. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier à nouveau nos hôtes et toute l’équipe du musée qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour nous accueillir et assurer l’excellente organisation de l’événement. Le thème de la conférence – Sauvegarde du patrimoine immatériel – était particulièrement d’actualité et a été traité avec compétence par un large éventail d’intervenants. Au nom du conseil d’administration et de tous ceux qui étaient présents, je tiens à remercier tout particulièrement Sofie Wilder, directrice des archives et des musées de la ville de Turnhout et, bien sûr, notre collègue Filip Cremers, directeur du musée, qui a quitté le musée l’année dernière, peu après la conférence, pour une retraite bien méritée. L’organisation de la conférence annuelle demande beaucoup de temps de la part de nombreuses personnes et nos remerciements les plus sincères vont à tous les membres de l’équipe du musée de Turnhout qui nous ont accueillis dès notre arrivée, ont fait en sorte que tout fonctionne comme sur des roulettes et se sont assurés qu’aucun d’entre nous ne se perde. Merci également au comité d’organisation Patrick Goossens, Guy Hutsebaut et Stefan Soltek, à nos traducteurs Bernadette Moglia (Musée de l’imprimerie et de la communication graphique, Lyon), Stefan Soltek (Klingspor Museum, Offenbach) et José Bermejo (Imprenta Municipal – Artes del Libro, Madrid), qui ont su trouver du temps dans leur emploi du temps chargé pour faire en sorte que les informations concernant l’événement atteignent le public le plus large possible. Enfin, à ce propos, je voudrais profiter de l’occasion pour vous rappeler que les volontaires qui aident à l’organisation sont toujours les bienvenus, pour des tâches plus ou moins importantes selon votre charge de travail et votre disponibilité au quotidien !

La présence en ligne de l’AEPM

En plus de co-organiser la conférence annuelle, l’AEPM tente de maintenir une forte présence en ligne par le biais de son site web et des médias sociaux afin de faire circuler les nouvelles des musées et des ateliers patrimoniaux, et de promouvoir l’échange d’informations sur les initiatives dans le domaine de l’imprimerie et du patrimoine graphique (nouveaux musées et idées, expositions, approches de la conservation, médiation, financement, etc.)

Fin 2019, notre page Facebook comptait 1 400 abonné(e)s. (Nos comptes Twitter et Instagram sont pour l’instant largement en sommeil faute de personne pour s’en occuper).

En 2018, le site web a fait l’objet d’une refonte majeure avec un nouveau look, l’automatisation de la carte mondiale interactive des musées de l’imprimerie qui a connu un grand succès, et une nouvelle section consacrée aux publications qui donne une plus grande importance à nos actes de colloques, à nos communications occasionnelles et à nos articles axés sur des musées spécifiques. Ces travaux ont été achevés en 2019, lorsque notre galerie Flickr existante a été fermée et que son contenu a été intégré au nouveau site web.

Le site web offre actuellement :
– 265 pages, dont 68 publications (135 en anglais, 42 en français, 34 en allemand, 24 en italien et 30 en espagnol),
– 607 postes (297 en anglais, 178 en français, 102 en allemand, 14 en italien et 16 en espagnol),
– et 50 galeries de photos de musées.

La plupart des pages et des articles sont disponibles en deux ou plusieurs langues. Le contenu du site web est principalement en anglais et en français, mais la présence d’autres langues est loin d’être négligeable et nous encourageons activement les publications en deux langues ou plus pour faciliter l’accès.

La base de données des utilisateurs du site web – notre outil de base de mise en réseau – contient actuellement les coordonnées de 438 membres de l’AEPM, de musées de l’imprimerie et de musées connexes, d’ateliers du patrimoine et d’institutions de recherche actives dans notre domaine[1].

Le nombre de visiteurs s’élève en moyenne à un peu plus de 5 100 par mois et, pendant les périodes les plus chargées de l’année, il atteint 7 000 à 8 000. Les dépêches atteignent généralement entre 200 et 1 000 lecteurs selon le sujet, mais cela peut aller jusqu’à 2 000 à l’occasion. Les actes de colloque et les publications occasionnelles atteignent généralement entre 300 et 1 000 lecteurs, mais là encore, ce dernier chiffre peut parfois être doublé.

Et il va sans dire que nous sommes toujours heureux de recevoir des contributions, qu’il s’agisse de nouvelles, de galeries de photos ou de présentations approfondies de musées, ainsi que des articles sur des sujets relatifs à l’imprimerie et au patrimoine graphique dans l’une des langues dans lesquelles nous publions habituellement.

Adhésions

Le nombre de membres continue d’augmenter, passant de 92 en 2017 (représentant 15 pays), à 99 en 2018 (représentant 23 pays) et à 109 en 2019 (27 pays).

Les membres de soutien en 2019 étaient : Museo Alzamora (Espagne), Papiermachermuseum (Autriche), Atelier-Musée de l’imprimerie (J.-P. Maury, France), Museu da Imprensa Madeira (Portugal), Atelier du livre d’art et de l’estampe (France).

Comme les cotisations des membres sont pratiquement notre seule source de revenus nets (tous les droits d’inscription reçus sont automatiquement transférés au musée hôte pour aider à couvrir les coûts), il est peut-être utile de donner un très bref résumé de l’évolution des recettes et des dépenses au cours des dernières années.

2015 2016 2017 2018 2019
Revenu
Cotisations 3,904 4,288 4,809 5,480 7,105
Inscriptions (conférence) 2,356 4,230 2,308 4,076 5,411
Dépenses 6,151 8,507 6,063 11,870 11,897
Résultat net +69 +11 +1,086 -2,321 +619

Notes:

  • Les dépenses pour 2016 comprennent 1 916 euros d’amortissement des frais de constitution et du site web.
  • Les dépenses pour 2015 comprennent 1 827 euros d’amortissement des frais de constitution et du site web.
  • Il est à noter que les chiffres du résultat net de chaque année diffèrent de ceux indiqués dans le procès-verbal de l’assemblée générale de l’année dernière qui ne tenait pas compte des amortissements et des frais financiers déductibles des impôts).

Dans l’ensemble, les cinq dernières années ont vu une croissance continue du nombre de membres et de l’activité de l’AEPM et une consolidation de nos finances (bien que cela ne soit pas immédiatement visible dans les chiffres de 2015 et 2016 ci-dessus en raison de l’amortissement des frais de constitution et du site web). Grâce à nos musées partenaires, les conférences annuelles se sont autofinancées. Et les cotisations des membres ont plus que couvert les frais généraux de fonctionnement et l’investissement dans la conception et la maintenance de notre site web, ce qui nous permet d’envisager de nouveaux projets tels que la publication qui est actuellement en préparation.

Bien que ses moyens soient modestes et que son organisation repose entièrement sur le travail de bénévoles, l’AEPM s’est développée ces dernières années pour devenir une ressource précieuse et une présence active dans la promotion du patrimoine graphique. Nous devons cette croissance en grande partie à la prise de conscience du caractère unique de la culture de l’imprimé dans un monde de plus en plus numérique et, surtout, à l’expertise et à l’enthousiasme de nos membres.

En l’absence de toute objection et avec une abstention, le rapport du président est approuvé.

4. Rapport du comissaire des comptes

Le lien vers le site web où le Rapport du commissaire à l’assemblée générale de l’asbl Association of European Printing Museums sur les comptes annuels de l’exercice 2019, préparé par le commissaire aux comptes de l’AEPM, Cédric Bergamini du Bureau Darvil des comptables basé à Bruxelles, a été communiqué avec l’invitation à l’assemblée générale annuelle et a été brièvement résumé par le trésorier comme suit.

La situation financière de l’AEPM est bonne voire très bonne. Comme nous avons tous pu le constater dans les comptes annuels qui vous ont été envoyés par le biais du lien figurant dans la convocation à cette assemblée générale, faite par notre bureau comptable, le Bureau Darville. Les principales dépenses ont été l’organisation de la conférence à Turnhout (environ 7 800€), suivies des honoraires du comptable (996,98€), des frais d’accessoires administratifs (780€) et des frais postaux (638,70€). Certains frais nécessaires sur notre site web ont été pris en charge à hauteur de 510€. Au total, 11 358,79€.

Du côté des recettes, nous avons reçu 7 105,25€ en cotisations et 5 410,92€ en frais de conférence, soit un total de 12 516,17€. Notre situation de trésorerie (compte bancaire et compte PayPal) à la clôture de l’exercice était d’un peu plus de 6 500€.

Les détails plus précis, tels que mentionnés, peuvent être analysés dans le rapport officiel. La manière dont tout cela se rapporte aux années précédentes a été examinée dans l’aperçu par notre président.

Martyn Kramek a demandé si les deux rapports ne pouvaient pas être présentés en anglais. Alan Marshall a répondu que la plupart des documents sur le site de l’AEPM offrent des traductions en plusieurs langues mais que le français et l’anglais sont les plus importants. Patrick Goossens a ajouté que pour l’année prochaine, il essaierait de faire une version anglaise du rapport. Le rapport de l’auditeur comportant principalement des formules statutaires, il est probable qu’une seule traduction pour un usage futur suffirait. Quant au rapport comptable, il s’agit surtout de chiffres, ce qui pourrait être arrangé pour les futurs rapports.

En l’absence de toute objection et avec une abstention, le rapport de l’auditeur a été approuvé.

5. Approbation des comptes pour 2018

Les comptes et le rapport du trésorier ont été votés et, en l’absence d’objections et avec une abstention, ont été approuvés.

6. Fixation de la cotisation pour 2020

Il a été proposé que la cotisation reste inchangée à 50 € pour les membres ordinaires, 200 € pour les membres de soutien, sans limite vers le haut pour ces derniers.

En l’absence d’objections et avec une abstention, la proposition a été approuvée.

7. Approbation du travail du commissaire aux comptes pour 2019

En l’absence d’objections et avec une abstention, le travail du commissaire aux comptes a été approuvée.

8. Renouvellement du mandat du commissaire des comptes pour 2020

En l’absence d’objections et d’une abstention, le renouvellement du mandat du commissaire des comptes a été approuvé.

9. Approbation du travail effectué par les membres du conseil d’administration pour 2019

En l’absence d’objections et avec une abstention, le travail des membres du conseil d’administration a été approuvé.

10. Budget pour l’année en cours 2020

Alan Marshall a précisé qu’en raison de la pandémie et de toutes ses conséquences – en particulier l’annulation de la conférence annuelle – les dépenses seraient nettement inférieures aux prévisions.

Il a également indiqué que le budget proposé pour 2021 est identique à celui qui a été approuvé en 2019 pour l’année 2020. Il a présenté ses excuses pour l’absence d’une présentation plus détaillée. Il a l’intention de fournir un budget entièrement détaillé l’année prochaine.

En l’absence d’objections et avec une abstention, la motion concernant le budget a été adoptée.

11. Nominations et élection des membres du conseil d’administration pour les trois prochaines années

Guy Hutsebaut (Musée Plantin-Moretus, Anvers, Belgique) se retire du conseil d’administration pour des raisons familiales.
Les autres membres actuels du conseil d’administration ont tous indiqué qu’ils étaient prêts à se représenter :

  • Robert Clerebaut (Belgique),
  • Pascal Fulacher (Atelier de l’estampe et du live d’art / Imprimerie nationale, France),
  • Patrick Goossens (Letter-kunde, Anvers, Belgique,
  • Joseph Belletante (Musée de l’imprimerie et de la communication graphique, France),
  • Alan Marshall (France), il quittera cependant la présidence,
  • Stefan Soltek (Musée Klingspor, Offenbach, Allemagne),
  • Frédéric Terrier (Les mille univers, Bourges, France).

Deux nouveaux membres du conseil d’administration qui ont été cooptés sur une base ad hoc au début de 2020 sont également candidats pour le prochain mandat de trois ans :

  • Zahra Benkass (Atelier-musée de l’imprimerie, Malesherbes, France),
  • Joost Depuydt (Musée Plantin-Moretus, Anvers, Belgique).

En l’absence d’objections et d’une abstention, la motion concernant la nomination et l’élection du conseil d’administration est adoptée.

Alan Marshall a souhaité la bienvenue aux nouveaux membres du conseil d’administration et s’est réjoui d’une coopération fructueuse.

Patrick Goossens a profité de l’occasion pour remercier chaleureusement notre président sortant de la part de tous les membres du conseil d’administration présents et absents, ainsi que de tous les membres de l’AEPM. Il a rappelé à tous que l’organisation, telle qu’elle existe aujourd’hui, est principalement due au travail acharné, à l’attention et à la contribution constante d’Alan. Quand beaucoup pensent à l’AEPM, ils pensent à Alan. Le remerciement virtuel ne peut cependant jamais remplacer les fleurs, les poignées de main, les tapes sur les épaules ou les étreintes, les applaudissements et un bon verre ensemble, mais il devra suffire pour l’instant. Un applaudissement virtuel s’élève de l’écran. Il va nous manquer, bien qu’il ait promis de rester au conseil d’administration et de continuer à travailler tout aussi dur.

12. Perspectives et programme d’activités pour 2020-2021

2020 sera une année relativement calme pour l’AEPM, ne serait-ce que parce que sa principale opération financière – l’organisation de la conférence annuelle – a été annulée en raison de la pandémie. Si la conférence annuelle s’autofinance grâce à l’engagement considérable des musées hôtes et aux frais de conférence qui sont automatiquement reversés à l’hôte en tant que contribution financière de l’AEPM, l’événement génère néanmoins une activité considérable pour l’Association en termes de programmation, de financement et de communication.

Toutes les inscriptions pour la manifestation d’Offenbach, qui a été annulée en raison de l’épidémie de Covid-19, auraient dû être remboursés à ce jour. Si quelqu’un a été oublié, veuillez contacter Stefan Soltek (stefan.soltek@offenbach.de) et il réglera les problèmes résiduels avec l’agence de billetterie.

Nous espérons toutefois que la conférence sera reprogrammée pour le printemps prochain et que notre prochaine assemblée générale annuelle reprendra le format normal du face-à-face. Les dates proposées sont les 22-23 mai 2021. Nos hôtes, le Musée Klingspor et la Haus der Stadtgeschichte (Musée d’histoire locale), sont toujours très désireux de nous accueillir à Offenbach et, malgré l’incertitude de la situation, le maire de la ville a exprimé son espoir qu’il sera possible de reprogrammer la conférence dans les musées de sa ville l’année prochaine. La décision finale dépendra évidemment de l’évolution de l’épidémie au cours des prochains mois.

Il faut peut-être aussi mentionner au passage que la conférence biennale de l’Association internationale des musées de l’imprimerie, qui aurait dû avoir lieu à Cheongju (Corée du Sud) en septembre 2020, a également été reportée à une date indéterminée.

Quant aux activités en ligne de l’AEPM, elles se poursuivent comme d’habitude et ne devraient pas entraîner de dépenses particulières au cours des douze prochains mois. Au début de cette année, nous avons souscrit à un nouvel outil en ligne, un robot qui vérifie automatiquement toutes les adresses internet (Urls) présentes sur notre site – il y en a plusieurs milliers maintenant ! – et nous avertit de la présence de tout lien obsolète ou autrement rompu afin que nous puissions les mettre à jour ou les supprimer. Le phénomène inévitable des liens brisés est connu dans le métier sous le nom de ‘pourriture des liens’ (link rot). Nous avons été très agréablement surpris de constater que les premiers contrôles ont révélé un nombre étonnamment faible de liens rompus. C’est peut-être le signe qu’Internet est devenu un lieu de vie plus stable – du moins pour les webmasters !

Nous avions espéré pouvoir distribuer la prochaine publication de l’AEPM – une sélection illustrée de documents de conférences passées – en personne lors de la conférence annuelle. Mais comme l’a si bien dit l’immortel barde écossais Robert Burns, ‘the best laid plans of mise and men gang aft agley’… et les nôtres ont été déréglés par le Covid-19. Mais la publication sera bientôt prête et devrait passer dans votre boîte aux lettres avant la fin de l’année.

La campagne annuelle d’adhésion a été abandonnée au printemps de cette année, alors qu’environ trois quarts des membres avaient déjà renouvelé leur adhésion. Compte tenu des nombreuses difficultés auxquelles les musées et les ateliers du patrimoine étaient confrontés en raison de leur fermeture pendant le lock-down, et à la lumière de l’annulation de la conférence (notre principale dépense), il semblait déraisonnable de poursuivre la campagne d’adhésion avec nos rappels habituels, surtout en ce qui concerne les petites organisations non institutionnelles qui risquent de devoir faire face à d’importantes difficultés financières cette année. Pour les organisations qui n’ont pas encore renouvelé leur adhésion, celle-ci sera maintenue sans paiement jusqu’à la fin de l’année.

Comme vous l’aurez déjà vu dans l’ordre du jour, cette année est importante car elle voit le renouvellement triennal statutaire du conseil d’administration de l’AEPM. Personnellement, je vais me retirer de la présidence, poste que j’occupe depuis 2012, mais j’espère pouvoir continuer à être un membre actif du conseil d’administration. Guy Hutsebaut se retire également pour des raisons personnelles. Il nous manquera beaucoup, mais nous lui souhaitons bonne chance pour sa nouvelle retraite bien méritée du musée Plantin-Moretus. Les autres membres du conseil d’administration sont tous candidats et souhaitent poursuivre leurs fonctions si l’assemblée générale annuelle le souhaite. Nous avons également deux nouvelles recrues qui ont été cooptées ces derniers mois et qui sont également des candidats enthousiastes pour le conseil d’administration.

Le conseil d’administration sortant est très désireux d’encourager d’autres membres de l’AEPM à envisager de se présenter au conseil cette année. Nous savons bien sûr qu’il est difficile pour le personnel actif des musées de trouver du temps pour s’engager dans le bénévolat, même au sein d’une association professionnelle. Mais la participation de professionnels actifs – en particulier des jeunes membres – au fonctionnement de l’Association est absolument nécessaire si l’AEPM veut être une voix efficace pour promouvoir le patrimoine graphique et ses institutions dans les années à venir.

Et pour toutes celles et tous ceux qui pourraient être tentés, il est toujours utile de garder à l’esprit que participer activement aux travaux de l’AEPM est un excellent moyen de rester en contact non seulement avec les besoins de ses organisations membres et les nombreux défis auxquels elles sont confrontées, mais aussi avec leurs réalisations et avec les nouvelles idées et approches du patrimoine graphique qui émergent au jour le jour. Si vous êtes intéressé, veuillez contacter le secrétaire à l’adresse suivante : info@aepm.eu.

Enfin, et avec optimisme, nous espérons que les six prochains mois verront le retour à quelque chose qui ressemble vaguement à la normale pour nous tous.

13. Questions diverses

Outre la demande de traduction en anglais des rapports financiers plusieurs autres questions ont été soulevées.

Marie Kympers a rappelé la ‘journée de l’imprimerie’ suggérée par Susanne Richter lors de la réunion de l’année dernière à Turnhout. Elle a été reprise par les musées belges et de nombreuses activités ont été prévues par son musée l’Industriemuseuim de Gand. Hélas, le 15 mars était le premier jour du confinement provoqué par le déclenchement de la pandémie et tout a été annulé. Il est prévu de relancer l’événement dans les années à venir, si possible. Cette initiative a été appuyée et soutenue par Susanne Richter de Leipzig.

May Tove Nyrud a annoncé que le Norsk Grafisk Museum (Stavanger, Norvège) qui est actuellement en cours de rénovation complète, rouvrira ses portes au printemps 2021.

Joost Depuydt a évoqué la finition d’un grand projet concernant la collection de bois gravés du Musée Plantin-Moretus à Anvers. En décembre, un webinaire sera organisé et des informations complémentaires seront également diffusées par le biais de l’AEPM

Après un mot de remerciement à toutes les personnes présentes, Alan Marshall a clôturé l’assemblée générale.

Patrick Goossens (trésorier, secrétaire par intérim)

 

[1] Notre politique de confidentialité des données peut être consultée à l’adresse suivante: https://www.aepm.eu/about-the- aepm/data-confidentiality-policy/.