Back to top
 

Patrick Goossens

Collectionner pour comprendre le véritable art de l’imprimerie

Le texte de la communication de Patrick Goossens lors du colloque annuel de l’AEPM – Faire l’histoire : collections, collectionneurs et le rôle culturel des musées de l’imprimerie – organisé par le Musée de la typographie à Chania, mai dernier, est désormais en-ligne ICI. (Texte en angliais.)

Patrick Goossens collabore avec le Musée Plantin-Moretus depuis de nombreuses années et fut membre fondateur de l’association des Amis du Musée. Il utilise des machines anciennes comme outils de recherche pour reconstituer le passé. La pratique de l’impression manuelle et de la fonderie typographique (utilisant surtout des techniques du XIXe siècle) lui permet de mieux comprendre comment les innovations techniques ont trouvé leur place dans les ateliers. D’après les recherches menées dans ce domaine, certaines imprimeries auraient été plus ouvertes aux ‘progrès’ technologiques que d’autres. Il a également créé une bibliothèque spécialisée pour soutenir ses travaux et, avec Bob Oldham, a publié une étude de la presse Colombienne, dont l’impression a été elle-même une démarche expérimentale. D’autres publications prévues traiteront de la longévité de la presse à bras, de l’impact de l’introduction des presses mécaniques et des conséquences de la mécanisation de la gravure de poinçons et de la fonte des caractères et leur impact sur le dessin des caractères et l’impression.

D’autres communications du colloque déjà en-ligne :

Yannis A. Phillis: Printing museums – records of civilization

Alan Marshall: How print became heritage: 150 years of printing museums

Niki Sioki: Outside the printing museum

This post is also available in: Anglais