Back to top
 

Un réseau international consacré au patrimoine graphique

L’AEPM est un réseau international au sein duquel des organisations et particuliers qui s’intéressent au patrimoine graphique peuvent partager leurs connaissances et expériences en matière de conservation et valorisation du matériel et et des techniques graphiques anciennes, et de préservation et transmission des savoir-faire traditionnels dans le domaine graphique. Conçu, à l’origine, comme moyen d’encourager les échanges entre musées de l’imprimerie en Europe, l’AEPM a progressivement élargi ses missions pour s’adresser non seulement au musées, mais à l’ensemble des acteurs du monde du patrimoine graphique, organisations et particuliers, en Europe et au delà.

Aujourd’hui, l’AEPM rassemble :
– des musées entièrement ou partiellement consacrés à l’histoire de l’imprimerie et des arts graphiques (typographie, gravure, design graphique, reliure, etc.),
– des ateliers patrimoniaux consacrés à la sauvegarde des techniques, machines, outils et savoir-faire graphiques traditionnels, des collectionneurs de machines, d’outils, d’archives et de documentation relative à l’histoire de l’imprimerie et de la communication graphique.

Il existe un nombre considérable de musées de l’imprimerie et du papier, d’ateliers où se pratiquent encore des techniques anciennes, de collections privées et de musées techniques qui renferment des collections de matériel graphique et qui perpétuent le savoir- faire du passé : composition typographique, gravure sur bois ou en taille-douce, lithographie, procédés photomécaniques, impression, façonnage et reliure.

De même, les acteurs du patrimoine graphique sont très divers : imprimeurs en activité ou à la retraite, collectionneurs, professionnels des musées, archivistes, historiens, typographes, designers et artistes… la liste est loin d’être exhaustive.

Musées, ateliers patrimoniaux et collectionneurs ont chacun leur propre approche de cet effort patrimonial. Ils ont toutefois un objectif en commun : la conservation, transmission et médiation des techniques qui ont permis à l’imprimerie de contribuer à la dissémination de l’information et des connaissances ainsi qu’aux progrès des sociétés.

Les origines de l’AEPM

L’Association of European Printing Museums (AEPM) a été fondée en 2003 à Grevenmacher (Luxembourg) afin de promouvoir la coopération entre musées de l’imprimerie, et pour améliorer la prise en compte de l’histoire de l’imprimerie comme élément important du patrimoine culturel européen.

C’était, au départ, un groupe informel de professionnels des musées de l’imprimerie de plusieurs pays européens, constitué autour d’un projet consacré à la préservation des savoir- faire traditionnel de l’imprimerie. Certes, de nombreux musées et ateliers patrimoniaux offraient déjà un réservoir considérable de connaissances dans ce domaine. Mais ce premier groupe estimait que les savoir-faire spécialisés allaient se raréfier avec la disparition progressive des techniques autrefois pratiquées à l’échelle industrielle, et que les musées devraient prendre des mesures proactives de formation et de partage des connaissances afin de les sauvegarder. Il est devenu rapidement apparent, cependant, que les musées qui s’intéressent à l’histoire des techniques graphiques ne fonctionnent pas en autarcie. Ils sont entourés et collaborent presque quotidiennement avec un réseau étendu d’ateliers patrimoniaux et de collectionneurs qui jouent un rôle essentiel dans la préservation des machines et des savoir-faire traditionnels de l’imprimerie.

En septembre 2012, l’AEPM a décidé d’élargir ses missions et de s’ouvrir aux ateliers et aux collectionneurs actifs dans le domaine du patrimoine graphique.

En février 2014, l’AEPM a été constitué officiellement à Bruxelles comme une Association Sans But Lucratif (ASBL).

Objectifs de l’AEPM

Conçue comme un réseau de musées, d’ateliers patrimoniaux et de collectionneurs, l’AEPM entend focaliser ses activités sur :

– l’échange d’informations, d’expériences et de connaissances concernant le matériel et savoir-faire qui étaient autrefois très répandus au sein des industries graphiques, mais qui ont été rendus obsolètes par des procédés industriels modernes,

– la formation de spécialistes ayant une connaissance des techniques traditionnelles de l’imprimerie ainsi que de la médiation afin de sauvegarder activement ces techniques et de les transmettre à des générations futures,

– le développement de nouvelles approches de la valorisation et médiation du patrimoine graphique afin de promouvoir une meilleure prise en compte des liens entre les techniques anciennes et actuelles de communication.

Renseignements : info@aepm.eu

Adhésions : membership@aepm.eu

Bulletin d’adhésion (fr)

This post is also available in: Anglais Allemand Italien